23 oct. 2007

Le coaching basé sur le travail émotionnel (3) sentiments authentiques et substitutifs

Rubrique : posture et outils du coach


Sentiments authentiques et sentiments substitutifs



Toutes les émotions et sentiments ne sont pas adaptés aux situations vécues, certaines émotions ou certains sentiments viennent ainsi remplacer par apprentissage ceux qui naîtraient naturellement (sentiment dit authentique) en fonction de la situation chez une personne autonome. Ces sentiments sont appelés "sentiments substitutifs" ou "sentiments racket" en analyse transactionnelle.


Sentiment substitutif : sentiment qu’on a appris à éprouver dans une famille quand tout va mal. Eric Berne

Sentiment subtitutifvient prendre la place d’un sentiment plus authentique qui se manifesterait chez une personne donnée, à un moment donné, si cette dernière dans son enfance n’avait été punie ou dévalorisée chaque fois qu’elle montrait ce sentiment authentique qui maintenant tente d’apparaître. Fanita English


Sentiment substitutif : émotion habituelle, apprise et encouragée dans l’enfance, vécue dans de nombreuses situations de stress et inappropriée comme moyen Adulte de résoudre les problèmes. Stewart – Vann Joines


Certains parents amènent l’enfant à ne pas ressentir certains sentiments, perceptions, émotions, dont ils ont peur ou qu'ils ne savent pas gérer par eux mêmes ou encore qui les amènent à ressentir de la honte ou de la gène. Ils communiquent à l’enfant l’idée que le danger réside dans le sentiment lui-même, en l'empêchant d'exprimer ce sentiment ou en le dévalorisant.

  • Certains d'entre nous ont appris enfant qu'un garçon ne pleurait pas, ils ont alors appris à remplacer la perception de la tristesse ou son expression par une autre émotion, la peur ou la colère. D'autres garçons ont appris à ne pas ressentir la peur, ils ont remplacé cette émotion par de la colère et sont ainsi agressifs dès qu'ils sont dans une situation de peur, la colère cachant ainsi de la peur dans de très nombreuses situations (faites l'exemple lors d'un accrochage en voiture, la personne qui sera prise dans l'incident aura eu peur, il y a de grandes chances qu'elle sorte en criant, si vous dites "qu'est ce que j'ai eu peur' ou "vous avez du avoir peur", la personne a de grandes chances de se calmer immédiatement, car son émotion aura été nommée et comprise).

Comment reconnaitre un sentiment substitutif ? 


L’expression du sentiment apparaît artificielle, répétitive et stéréotypée, c'est souvent la même émotion ou le même sentiment qui est exprimé (confusion, tristesse, colère, peur) dans une grande variété de situations. La personne qui vit ce sentiment racket le vit avec toute l'intensité possible, pour elle, il s'agit d'une émotion vraie (et dans un sens elle l'est, elle est vécue). L’émotion racket protège de l’émotion ‘réelle’ qui est inacceptable dans la famille d’origine de la personne, tout en en empêchant l'expression, ce qui conduit à accumuler les émotions authentiques.

  • Marie a en permanence le sourire et la pêche, c'est elle qui met de l'ambiance dans les soirées, elle rigole et fait rigoler, tout va bien, tout va bien. Nous dirons qu'elle a choisi la joie comme sentiment racket. En fait, elle cache sous cette joie permanente ses nombreuses souffrances et angoisses. Le sentiment racket lui offre un semblant de réconfort en ne lui faisant pas percevoir ces souffrances. Mais il a suffit d'un changement important dans sa situation professionnelle pour que le masque craque et que les peurs prennent le dessus.


Que peut faire le coach avec le sentiment substitutif ? 


Mettre à jour le sentiment racket ne permet pas le changement facilement, car le client « s’y accroche ». Derrière tout sentiment substitutif se cachent des sentiments ou des sensations que la personne s’empêche de ressentir aujourd’hui, car on lui a interdit dans le passé, retrouver ces sentiments n'est ni facile, ni agréable. Le coach pourra sans doute (si c'est le contrat) aider la personne à repérer ses sentiments substitutifs et lui permettre de découvrir d'autres sentiments plus authentiques, aller plus loin et traiter l'origine de ces sentiments racket relève de la thérapie.


Séquence de traitement pour coach : 

  • Repérer son exaspération ou irritation face à l'émotion racket proposée par le client
  • Ne pas réagir, observer la séquence et le coté répétitif du sentiment substitutif
  • Accompagner comme s'li s'agissait d'un sentiment authentique
  • Donner des signes de reconnaissance et nommer le sentiment exprimé, même si le sentiment est peu acceptable
  • Différencier l’expression du sentiment et le passage à l’acte.
  • Travailler avec l’Adulte de la personne pour qu’elle repère par elle-même les manifestations du sentiment racket, permettre l’expression du sentiment authentique.


Pour aller plus loin


Série d’articles sur les émotions dans le cadre des organisations et du coaching.


Coaching et émotions (1) Place des émotions dans le coaching

Coaching et émotions (2) : Travail cognitif avec les émotions

Coaching et émotions (3) : Sentiments authentiques et substitutif

Coaching et émotions (4) : Prendre soin des émotions des clients

Coaching et émotions (5) : Irruption des émotions anciennes (élastiques)

Coaching et émotions (6) : Honte et sentiment d’inadéquation (1)

Coaching et émotions (7) : Honte et sentiment d’inadéquation (2)

Coaching et émotions (8) : Honte et sentiment d’inadéquation (3)


Daniel Chernet
Coach
Facilitateur du travail d'équipes
Formateur et superviseur de coachs
2007

Aucun commentaire: